placeholder

24H Pujadas - Les partis pris

LCI - David Pujadas

Les plus récents

VIDÉO - Salman Rushdie attaqué près de New York : l'écrivain évacué par hélicoptère coverVIDÉO - Salman Rushdie attaqué près de New York : l'écrivain évacué par hélicoptère cover placeholder
VIDÉO - Salman Rushdie attaqué près de New York : l'écrivain évacué par hélicoptère
0 min 46 s • 12/08/2022

Détails

L'auteur britannique Salman Rushdie, dont l'ouvrage controversé "Les Versets sataniques" avait fait de lui la cible d'une fatwa de l'ayatollah iranien Rouhollah Khomeiny en 1989, a été attaqué vendredi sur scène lors d'une conférence dans l'État de New York.

Lire la suite

Guerre de l’espace, ces puissances qui misent tout coverGuerre de l’espace, ces puissances qui misent tout cover placeholder
Guerre de l’espace, ces puissances qui misent tout
4 min • 09/08/2022

Détails

En effet, l'espace est un terrain d’affrontement des superpuissances économiques, comme les États-Unis et la Chine. Mais, il n’y a pas qu’eux. Il y a aussi l’Union européenne, la Russie et l’Inde. Si on ne se focalise que sur les budgets, les États-Unis consacreront, en 2023, 25 milliards de dollars pour son projet spatial. C’est 3% de leur budget, soit cinq milliards de plus que cette année 2022. La Chine, elle, y consacrera dix à quinze milliards de dollars, selon les spécialistes. Les trois autres puissances sont loin : dix milliards pour l’Union européenne, trois milliards et demi pour la Russie et environ deux milliards de dollars pour l’Inde. S’il y a un fossé avec les autres, c’est parce que les États-Unis et la Chine envisagent ce dossier comme celui d’une guerre. Washington n’a jamais consacré autant de personnel et d’argent dans la conquête spatiale. En 2019, sous Donald Trump, elle a d’ailleurs créé l’United States Space Force, la sixième branche des forces armées américaines, regroupant 16 000 militaires et civils. L’adversaire stratégique principal n’est autre que la Chine.

Lire la suite

Un million d’Ukrainiens déportés en Russie coverUn million d’Ukrainiens déportés en Russie cover placeholder
Un million d’Ukrainiens déportés en Russie
5 min • 15/07/2022

Détails

Un premier rapport international officiel confirme les conclusions de plusieurs visites d'ONG en Ukraine. C'est un long rapport de 120 pages. Il évoque notamment le fonctionnement de ces camps. Le rapport confirme que les civils sont amenés de force. Une fois arrivés sur les lieux, ils se voient confisquer leurs affaires personnelles et leurs téléphones. On leur demande de se déshabiller pour vérifier leurs tatouages. Ceux qui valident ces tests peuvent quitter le camp. Une partie d'entre eux peuvent rentrer en Ukraine, mais la majorité est amenée en Russie avec l'impossibilité de rentrer chez eux, soit par manque d'argent soit parce que leurs papiers d'identité ont été confisqués. Dans la foulée, on perd souvent leurs traces. Ceux qui sont considérés comme proche du régime d'Azov sont détenus dans des territoires séparatistes de Lougansk et de Donetsk ont été torturés, voire tués. L'OFCE parle d'un million d'Ukrainiens touchés par ces déportations et d'au moins une vingtaine de ces camps de filtration. Le Kremlin aurait pensé ces camps avant même le début du conflit.

Lire la suite

La propagande russe soutenue par des astrologues coverLa propagande russe soutenue par des astrologues cover placeholder
La propagande russe soutenue par des astrologues
3 min • 15/07/2022

Détails

Selon les dires de certains astrologues russes très populaires dans le pays, la géopolitique ne serait qu'une question d'alignement des astres. Cette passion soudaine des Russes pour l'astrologie serait expliquée par leur angoisse en cette période compliquée. Le Kremlin se sert-il vraiment de ces astrologues ? Rien ne prouve que la Kremlin paie ces astrologues pour faire ces prédictions. Historiquement, les autorités soviétiques se sont toujours intéressées de près à ce que pouvait annoncer ces personnes. La célèbre médium Baba Vanga, par exemple, aurait prédit l'attentat du 11 septembre et la catastrophe de Fukushima. Plus tard, on a appris qu'elle a été payée par les services secrets bulgares. Depuis la guerre en Ukraine, quelques médiums ou pseudos spécialistes font régulièrement leur apparition sur les plateaux télévisés russes pour parler de la guerre en Ukraine. Certains d'entre eux ont même évoqué l'utilisation de la magie noire pour les troupes ukrainiennes. Attention à celui qui n'irait pas dans le sens de la propagande. En 2019, Alexander Gabychev, chaman russe, avait annoncé vouloir exorciser Vladimir Poutine de ses démons. Il a ensuite été enfermé dans un hôpital psychiatrique.

Lire la suite

Un dessin animé russe ose critiquer la guerre coverUn dessin animé russe ose critiquer la guerre cover placeholder
Un dessin animé russe ose critiquer la guerre
4 min • 15/07/2022

Détails

Créée par Oleg Kuvaev en 2001, Masyanya est une série de dessins animés humoristiques qui s'adresse aux adolescents. Elle raconte la vie quotidienne des Russes à travers les aventures d'une héroïne et de sa famille. Au total, 162 épisodes ont été diffusés sur le site internet du dessinateur. Face à son succès, quelques épisodes ont été diffusés sur la télévision russe. Le dernier épisode sorti le 11 juillet 2022 a été sévèrement critiqué. Un satyre de l'offensive russe en Ukraine. Dès les premières secondes, le contexte est posé. Le personnage principal se fait réveillé par les bombes. Les rôles ont été inversés. Cette fois-ci, c'est la Russie qui est attaquée par la Chine. Dans le dessin animé, le président chinois explique les motivations pour lancer cette offensive. Il dit vouloir dénazifier la Russie et reprendre des terres. Ce sont des mots employés par Vladimir Poutine depuis des mois pour justifier sa guerre. Une critique assumée par le dessinateur.

Lire la suite

Les partis pris : Super Mario démissionne ; 14 juillet, un président diminué ; Crise énergie : Macron trop rassurant cover