placeholder

24H Pujadas - Les partis pris

LCI - David Pujadas

Les plus récents

Les partis pris : " Le cri d'alarme des Kurdes ", " Simone Veil, toujours un repère " et " Retraites, on sait (presque) tout... " cover placeholder
Les partis pris : " Le cri d'alarme des Kurdes ", " Simone Veil, toujours un repère " et " Retraites, on sait (presque) tout... "
19 min • 02/12/2022

Détails

Les Kurdes sont des fidèles alliés des Occidentaux. On les a souvent utilisés contre des dictateurs ou des islamistes. Ils ont, par exemple, payé un prix très lourd dans les combats contre Daesch. Mais après avoir fait les "sales boulots", on les a souvent abandonnés. C'est exactement ce qui se passe actuellement. Même pour une fois, les Américains et les Russes sont d'accord pour s'opposer verbalement aux attaques des Turcs contre les Kurdes, Catherine Jentile estime que l'histoire des Kurdes, c'est un peu comme la honte de l'Occident. Ces derniers temps, on parle beaucoup de la loi qu'a fait voter Simone Veil en 1975. Une loi permettant en France l'interruption volontaire de grossesse. Mardi, un buste de Simone Veil a été inauguré dans les jardins de l'Assemblée nationale, juste devant l'entrée, 48 ans après le vote historique de cette loi. Légalisé par la loi Veil de 1975, le droit à l’IVG est aujourd’hui inscrit dans la constitution. Mais si la loi Veil a existé, c'est parce que des hommes et surtout des femmes ont préparé le terrain et l'opinion publique. Et l'une des grandes figures du combat qu'a gagné Simone Veil en faisant voter la loi, c'est Gisèle Halimi. Morte en 2020, on attend toujours l'hommage national annoncé à cette députée et infatigable défenseure des droits des femmes. Alors, pour Jean-Michel Apathie, "Honorer la mémoire de Simone Veil de plusieurs façons, c'est formidable, mais honorer celle de Gisèle Halimi, qui a préparé le terrain à Simone Veil, ça serait aussi une bonne". Les Français connaîtront le projet gouvernemental de réforme des retraites dans son détail autour du 15 décembre prochain. Le gouvernement s'attaque avec prudence à ce dossier très sensible, même si dans les deux dernières semaines, on a constaté une forte accélération des éléments publiés. Ces derniers s'installent petit à petit. Les choses avancent et elles sont clarifiées. Et Dominique Seux estime qu'il y a une vraie différence avec la manière dont le gouvernement a procédé en 2018. Pour lui, on sait presque tout sur la réforme des retraites. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

Les partis pris : "Le pape s'attire les foudres de Moscou", "Quand l'Amérique était française", et "Logement, protégeons les propriétaires" cover placeholder
Les partis pris : "Le pape s'attire les foudres de Moscou", "Quand l'Amérique était française", et "Logement, protégeons les propriétaires"
22 min • 30/11/2022

Détails

Dans une interview accordée au journal jésuite America, le pape François a déclaré que "Les plus cruels sont peut-être ceux qui viennent de Russie, mais (qui ne sont) pas de tradition russe, comme les Tchétchènes, les Bouriates". La Russie aurait qualifié ces déclarations de scandaleux. Pour Abnousse Shalmani, "Le pape s'attire les foudres de Moscou". Emmanuel Macron est en visite d'État à Washington jusqu'à samedi. C'est la première fois qu'un président de la République française fait une seconde visite d'État aux États-Unis. Selon Jean-Michel Aphatie, "quand on va aux Amériques, on va chez nous". En effet, vendredi, le chef de l'État va se rendre en Louisiane. Cet État "nous rappelle que l'Amérique a été française", ajoute-t-il. Une proposition de loi déposée par Guillaume Kasbarian et Aurore Bergé à l’Assemblée nationale est critiquée. Elle vise à "protéger les logements contre l’occupation illicite". Aujourd'hui, un squatteur risque un an de prison et 15 000 euros. Un propriétaire qui libèrerait son bien par ses propres moyens, lui, risque trois ans de prison et 45 000 euros d'amende. "Si on ne protège pas les propriétaires, qui sont en réalité des investisseurs, on se tire une balle dans le pied", estime Pascal Perri. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

FOUREST EN LIBERTÉ : Iran, Chine, : "Les totalitarismes pas si forts..." cover placeholder
FOUREST EN LIBERTÉ : Iran, Chine, : "Les totalitarismes pas si forts..."
20 min • 29/11/2022

Détails

Devenu un rendez-vous incontournable du paysage audiovisuel, l'émission de David Pujadas continue pour la quatrième année consécutive de vous proposer de mieux comprendre l'actualité ; un rendez-vous présenté le vendredi par Amélie Carrouër. Une émission divisée en deux parties : Le Club Pujadas, où quatre de ses membres débattront des sujets du jour, avec la participation tous les mardis de Caroline Fourest. Sans oublier Les Indispensables, une rubrique pour revenir aux faits, les faits rien que les faits, et éclairer le débat. Les Partis Pris, ensuite, s’articulant autour de grandes signatures telles que Jean-Michel Aphatie, Abnousse Shalmani, François Lenglet ou encore Pascal Perri. Politique, économie, relations internationales, phénomènes de société et nouvelles tendances, les éditorialistes donnent chacun, dans leurs domaines de prédilection, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Lire la suite

Les partis pris : "Chine, la contre-attaque de Xi Jinping", "USA, la mission impossible d'E. Macron", et "Retraites, tout sera dit avant Noël" cover placeholder
Les partis pris : "Chine, la contre-attaque de Xi Jinping", "USA, la mission impossible d'E. Macron", et "Retraites, tout sera dit avant Noël"
16 min • 29/11/2022

Détails

Quel est le devenir de la manifestation en Chine ? Selon Abnousse Shalmani, "les autorités chinoises attaquent. Il est, je le dis déjà, hors de question de reculer sur le "zéro Covid". Ils ont annoncé une vaccination de masse", explique-t-elle. "La répression s'installe. À Shanghai, dès hier, ils ont installé des palissades dans les lieux où il y a eu les manifestations. Et des policiers sont postés devant toutes les sorties de métro", poursuit-elle. Le président français entame à partir de ce mardi 29 novembre jusqu'à vendredi une visite d'État aux États-Unis. Selon François Lenglet, "on se demande si c'est une rencontre entre alliés ou entre concurrents". Si les deux pays sont alliés sur le front de la guerre d'Ukraine, ils sont ennemis sur le terrain économique. "Deux éléments ont renforcé cette concurrence. Le premier, c'est l'IRA (Inflation Reduction Act). Le deuxième, c'est le prix de l'énergie qui est beaucoup plus faible aux États-Unis depuis la guerre d'Ukraine", explique-t-il. Olivier Véran a déclaré ce mardi que, "d'ici la fin de la deuxième semaine de décembre, il y aura une communication qui sera faite, qui préfigurera le futur projet de loi de réforme des retraites". "Tout sera dit avant Noël", selon Jean-Michel Aphatie. Si le calendrier de cette réforme prévoit une adoption en Conseil des ministres en janvier 2023, une discussion à l'Assemblée nationale au printemps, et une entre en vigueur à l'été, il souligne cependant qu'"il n'y a pas de possibilité de faire adopter cette réforme au Parlement si Les Républicains ne la votent pas avec le gouvernement". Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

Les partis pris : "Après la Chine, l'éveil de l'Inde", "Belgique, les raisons de la colère" et "Rousseau, les illusions perdues" cover placeholder
Les partis pris : "Après la Chine, l'éveil de l'Inde", "Belgique, les raisons de la colère" et "Rousseau, les illusions perdues"
16 min • 28/11/2022

Détails

Chaque année, il y a 7 millions de Chinois en moins dans la population active de la Chine. Selon François Lenglet, "l'âge d'or industriel chinois, c'est fini". "Le grand bénéficiaire de cette rétraction chinoise est l'Inde". "Plusieurs décisions d'investissement ont été annoncées en France. "Stellantis a dit qu'il envisageait de fabriquer des véhicules électriques à coût abordable en Inde. Les galeries Lafayette s'installent aussi là-bas. Ils ont conclu un accord de licence et à Bombay et à New Delhi", précise-t-il. Des scènes de violences ont été observées à Bruxelles, dimanche 27 novembre, après la victoire du Maroc sur la Belgique (2-0) en Coupe du monde. Ces évènements auraient été provoqués par des dizaines de personnes en partie "cagoulées". "Les Marocains du Rif qui sont très anti étatiques, vous avez une grande partie aussi que vous retrouvez en Belgique. Ils ont un état d'esprit communautaire. Le seul enjeu, c'est nous contre l'État", explique Abnousse Shalmani. Les résultats du scrutin interne du parti écologiste sont désormais connus. Marine Tondelier, arrive en tête avec 46,97% des voix, suivie de Sophie Bussière avec 18,07% des voix. Mélissa Camara, soutenue par Sandrine Rousseau, est à la troisième place avec 13,54% des voix. "La manière dont Sandrine Rousseau débat ne fait pas recette chez les écologistes eux-mêmes", estime Jean-Michel Aphatie. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

FOUREST EN LIBERTÉ : Le sport doit porter l'universalisme cover placeholder
FOUREST EN LIBERTÉ : Le sport doit porter l'universalisme
19 min • 22/11/2022

Détails

Devenu un rendez-vous incontournable du paysage audiovisuel, l'émission de David Pujadas continue pour la quatrième année consécutive de vous proposer de mieux comprendre l'actualité ; un rendez-vous présenté le vendredi par Amélie Carrouër. Une émission divisée en deux parties : Le Club Pujadas, où quatre de ses membres débattront des sujets du jour, avec la participation tous les mardis de Caroline Fourest. Sans oublier Les Indispensables, une rubrique pour revenir aux faits, les faits rien que les faits, et éclairer le débat. Les Partis Pris, ensuite, s’articulant autour de grandes signatures telles que Jean-Michel Aphatie, Abnousse Shalmani, François Lenglet ou encore Pascal Perri. Politique, économie, relations internationales, phénomènes de société et nouvelles tendances, les éditorialistes donnent chacun, dans leurs domaines de prédilection, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Lire la suite

Les partis pris : "Tout est «politique» dans le sport", "Un bureau des grille-pain à Bercy... " et "Abus sexuels, l'église échoue" cover placeholder
Les partis pris : "Tout est «politique» dans le sport", "Un bureau des grille-pain à Bercy... " et "Abus sexuels, l'église échoue"
23 min • 17/11/2022

Détails

Partis Pris de Abnousse Shalmani s’est penchée sur la controverse qui monte. Elle est alimentée par Emmanuel Macron lui-même : le sport doit-il se mêler de politique ? C’est au sujet du Mondial de foot qui démarre au Qatar dans quelques jours. Partis Pris de François Lenglet et son point de vue sur une nouvelle disposition à Bercy : le bonus réparation des appareils ménagers, subventionné par l’Etat. Un chèque de plus s’ajoutant à l’innombrable liste d’aides. Partis Pris de Jean-Michel Aphatie et son point de vue sur les affaires d’abus sexuels, signes d’un échec de l'Église catholique. La grande institution est menacée par l’impéritie de ses dirigeants. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

Les partis pris : “Non, Trump n’a pas changé”,"Corrida,pourquoi cela doit s'arrêter" et "Fin de la ristourne à la pompe, enfin !" cover placeholder
Les partis pris : “Non, Trump n’a pas changé”,"Corrida,pourquoi cela doit s'arrêter" et "Fin de la ristourne à la pompe, enfin !"
20 min • 16/11/2022

Détails

Partis Pris de Jean-Michel Aphatie et son point de vue sur la préparation du projet de loi concernant l’arrêt du corrida. Partis Pris de Pascal Perri et son point de vue sur la fin des ristournes de l’État et de Total. Partis Pris de Abnousse Shalmani et son point de vue sur l’annonce de la candidature de Donald Trump à la prochaine élection présidentielle des États-Unis d’Amérique. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

Les partis pris : «Biden et Xi se partagent le monde», «Ocean Viking, le bal des hypocrites» et «Le travail n’est plus “central” (IFOP)» cover placeholder
Les partis pris : «Biden et Xi se partagent le monde», «Ocean Viking, le bal des hypocrites» et «Le travail n’est plus “central” (IFOP)»
23 min • 14/11/2022

Détails

Partis Pris de Abnousse Shalmani et son point de vue sur la rencontre entre Joe Biden et Xi Jinping. Les deux maîtres du monde se mettent autour de la table pour décider des règles de leur guerre. Une guerre en gentleman entre les deux adversaires pour le leadership du monde. Partis Pris de Jean-Michel Aphatie et son point de vue au sujet de l’onde de choc de l’accueil de l’Ocean Viking. Il voit chez l’ancien ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, la danse du bal des hypocrites. Partis Pris de Pascal Perri et son point de vue sur ce que nous révèle une enquête de l’IFOP : le travail n’est plus une valeur centrale. L’étude montre une France physiquement assoupie et un pays stressé et angoissé psychologiquement. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Lire la suite

Les partis pris : "Ocean Viking, il fallait décider", "Salaires, ça grimpe... Mais pas pour tous", "Comment Trump est devenu un looser" cover placeholder
Les partis pris : "Ocean Viking, il fallait décider", "Salaires, ça grimpe... Mais pas pour tous", "Comment Trump est devenu un looser"
16 min • 10/11/2022

Détails

La France accueillera le navire humanitaire "Ocean Viking" au port de Toulon vendredi 11 novembre, avec ses 234 passagers dont 57 enfants. Le gouvernement de Giorgia Meloni n'a pas voulu que ce navire accoste dans un port italien. Cette décision prise par l'Hexagone ravive les tensions entre les deux pays. Elle crée aussi de polémique au sein de la classe politique française. Pour Jean-Michel Apathie, les mouvements de migrants sont liés à la faim, à la misère ou à la violence. Il estime donc qu'il est presque impossible de les éviter. En pleine inflation, le salaire de nos compatriotes évolue-t-il suffisamment pour compenser ? Pour Dominique Seux, il augmente mais pas pour tous. Il a pris l'exemple de la hausse de salaire chez TotalEnergies, 7 % et un mois de salaire en plus, 8,92 % chez EDF. Notre éditorialiste estime pourtant que ce n'est pas la moyenne des Français. Selon un rapport du ministère du Travail, les salaires mensuels de base augmentent en France. Mais malgré cette augmentation (3,3 %) avec les différentes primes (qui s'apparente, pour lui, comme une taxe de solidarité), elle est encore inférieure à celle des prix (5,7 %). Malgré le fait que Donald Trump soit un candidat incontournable pour les élections présidentielles américaines de 2024, pour presque toutes les télés aux Etats-Unis sauf Fox News, l'ancien locataire de la Maison Blanche est le "looser" du Midterms à l'issue duquel les bébés-T